Interview Flavien Gueyraud


 

Hello monsieur Flav ! Alors, comment vas-tu ? Tu es prêt pour passer un très bon moment de partage et de passion ? Tu verras, c’est peut-être un peu moins impressionnant que dans la Clio, mais c’est pas mal quand même ahah ! 

« Salut Martin, ça va très bien et toi ? Je suis prêt à te répondre, allons-y ! »


Et bien tu vois, tout va parfaitement bien ! Très heureux d’être à tes côtés ! Aller c’est parti, on se lance ? Au taquet ? Et puis de toute façon c’est parti ! Gazzzzz ahah ! 3…2…1… Première question de notre entretien qui restera très facile pour commencer... On y va petit à petit, et bien tranquillement ahah ! Pourrais-tu s’il te plaît, te présenter, nous dresser un portrait de l’excellent navigateur que tu représentes ?

« Ne me lances pas trop de fleurs non plus ahahah ! Alors GEYRAUD Flavien, j'ai vingt-six ans et je suis paysagiste en Isère. J'ai débuté les rallyes en 2010, il y a maintenant neuf ans. Ça passe vite dis donc ! J'ai roulé avec cinq pilotes différents, ce qui n'est pas énorme, que ce soit du régional au championnat de France ! »


Ahah mais non c’est sincère ! Et bien c’est parfait ! Merci beaucoup ! Maintenant que nous en savons un peu plus sur toi, tu vas pouvoir nous expliquer comment est arrivée, et je rajouterai même, pourquoi cette passion pour le rallye ? Je vais même te demande ce qui t’attire, réellement et personnellement dans ce sport ? 

« Tout simplement, cette passion parce qu'elle est dans les gênes de ma famille… Tout petit, j'étais au bord des spéciales avec mes parents, puis ensuite mes cousines ont commencé à rouler en tant que copilotes, et mon père faisait les assistances… Donc j'étais toujours au milieu ahahah ! Puis mon cousin Yoann, lui aussi copilote, est passé du baquet de droite à celui de gauche, et pour mes dix-huit ans, il m’a offert mon premier rallye à ses côtés ! Dans une Mégane Cup F2000/14. Et bien sûr, pour le rallye à domicile : la Noix de Grenoble en 2010. Et comme tout le monde sait, du moment que tu as goûté à cette passion c'est dur de ne pas y revenir. Ce qui m'attire dans ce sport, c'est vraiment toutes les sensations que l'on ressent… Il y a des moments inexplicables, quand tu racontes ça à des personnes extérieures, elles nous prennent pour des fous ahah ! Non franchement j'ai toujours été attiré par ce qui était risqué, je repousse souvent mes limites dans n'importe quel domaine… Peut être trop ahah ! »


Excellent, je te remercie Flavien, ce sont de très beaux débuts, et en plus à la Noix comme premier, c’est excellent ! Et des projets pour cette saison 2019 ? Parce qu’eh oui… elle arrive petit à petit ! Enfiiiiiin ahah ! C’est vrai que cette trêve hivernale comme on la surnomme, commençait à devenir interminable, je ne sais pas ce que tu en penses ahah ! Finalement, quoi de prévu cette année ?

« C’est toujours long une trêve oui ! Des projets oui, je fais la saison avec Flo MOSSAN, sur la Clio R3, qui débute ce week-end même au Rallye des Vins du Gard. Le but est de prendre un maximum de plaisir tout en ramenant de bons résultats bien sûr, mais surtout vite oublier la saison 2018 qui a été signé - d'abandons - pour nous. Et puis pourquoi pas une Finale ahah ! »


C’est top ça ! Je suivrai ça de très près d’ailleurs… Il est vrai, que tous pilotes et copilotes ont un rêve... Mais pour toi, si je te le demandais… Tu te doutes bien que je ne dis pas ça comme ça… Donc je vais te poser la question ahahah ! A quoi est-ce qu’il pourrait ressembler ? 

« Mon pauvre ! Des rêves j’en ai tellement ahah ! Tu sais quand j'ai débuté en 2010, mon tout premier rêve en rallye était de monter dans une R3, à voir passer, je trouvais ça énorme. Et grâce à mon cousin Yoann j'ai pu rouler au Var en 2015 dedans, et ensuite j'ai fais quasiment que du R3, que ce soit avec lui et Flo MOSSAN. Mais sinon en vrai rêve, bah il y a bien sûr la 306 Maxi, ça reste le mythe ! »


Je te le souhaite, tu as tout réussi jusqu’à maintenant… Pourquoi pas un jour dans une 306 ! Si mes recherches sont bonnes, ton compteur personnel avec le cahier de notes en main, s’élève à un total de quarante-quatre départs… Tu as donc atteint un certain palmarès et une expérience bien appuyée ! Tu vas ainsi pouvoir nous parler de ces premières années, de tes premiers tours de roues, jusqu’à aujourd’hui en tant que copilote ? C’est à toi !

« Comme je te disais, j'ai débuté en 2010 grâce à Yoann, mon cousin, à bord de sa Mégane Cup. Ensuite en 2011, j’ai roulé avec Maxime MEYNARD sur GT Turbo, les fameuses soufflettes ahah ! Puis ensuite à partir de 2012, je me suis retrouvé dans le baquet de la 205 F2000/12 de Romain BACHASSE, où l'on a roulé deux saisons avec, avant de lui rayer le toit ahah ! Ce sont des choses qui arrivent. Du coup nous avons remonté une Saxo A/6 avec laquelle Romain roule toujours. J’ai aussi pris le départ de la Noix de Grenoble 2013 avec cette fois ci Romain CHARVET, dans une Twingo R/2 Evo, une vrai petite bombe, j’ai adoré ! Puis durant toutes ces saisons, je complétais avec Yoann LAMBERT qui est toujours mon cousin depuis le début ahah, où ensemble, nous avons roulé dans le Sud du côté de l'arrière pays Niçois, comme le Grasse Alpin, le rallye de Jean Behra, le Haut Pays Niçois… Et le rallye du Var pendant 3 ans. Ensuite, m’est venu un coup de folie, c'est d'essayer l’Autocross ! Donc j'ai acheté une voiture en 2017, la terre c'est vraiment sympa, je me suis régalé au volant, mais il me manqué un petit truc pour vraiment accrocher à cette discipline. On parlait de sensations tout à l'heure, et bah justement, au départ des courses il me manquait ce petit coup de chaud-froid ! Choses que je ressens en rallyes. Du coup fin 2017 je suis revenu sur l'asphalte, toujours copilote, et là, petit message de Flo MOSSAN me proposant un rallye à ses côtés… Et depuis nous roulons ensemble. Voilà je crois que je n'ai rien oublié ! »


Quelle histoire ! C’est passionnant ! Et déjà un beau palmarès ! Je te souhaite que cela continue le plus longtemps possible ! Dis-moi, une nouvelle question… Quel est ce sentiment qui survient en toi dès lors que l’on entre dans le cœur du sujet, la course ? Après avoir quitté le parc fermé, serré tes harnais et t’être casqué ? Une fois que tu es prêt à t’élancer aux côtés de Florian par exemple ! Comment te sens-tu ?

« En rallye je me sens super bien ! Je ne suis pas une personne qui stresse énormément, et si oui, je ne le montre pas… J’aime bien avoir mon petit moment à moi avant d'aller chercher la voiture au parc, ce petit moment de concentration ou petit à petit, tu te mets dans ta bulle. Une fois dans le baquet, j'essaye de faire mon job au mieux, de ne pas décevoir mon pilote… »


Si tu devais prendre exemple sur quelqu'un, ou prendre de l'inspiration, sur qui serait-ce ? A moins que, ce soit déjà quelque chose de fait, et dans ce cas, qui pourrait représenter ce modèle, pour toi ?

« Forcément pour moi, ce serait Daniel ELENA dans son rôle de copilote. Ce mec est tellement cool en dehors avec son petit verre de Ricard ahahah ! Mais par contre, une fois le casque sur la tête, il y a un tel professionnalisme. Ils ne sont pas neuf fois champions du monde pour rien ! » 


C’est vrai, tu as raison, c’est une légende ! Il le restera toujours ! D’ailleurs, il à même réussi à boire un Ricard, tout en copilotant… Le talent ahah ! Nous vivons tous de plus ou moins beaux moments… En ce qui te concerne, quels seraient ces quelques moments, qu’ils soient bien évidemment positifs et négatifs, depuis tes débuts dans ce sport ? Ces moments peuvent bien entendu avoir lieu dès que tu te trouves sur un rallye, ou de nombreux aléas ont pu se passer, ou bien avant dès la préparation bien sûr, ou divers événements pourrait éventuellement perturber, en bien ou en mal, le déroulé de ton programme !

« De bons moments il y en a chaque rallye, du moment que tu partages ta passion avec tes amis, ta famille… Ça ne peut être que bon ! Pour ma part, avec tous mes pilotes, j’ai passé de superbes moments dans les autos ! Après des mauvais il y en a aussi, tous types d'abandons et un mauvais moment à passé… »


Aurais-tu une expression, un slogan personnel, quelque chose qui te tiens à cœur et que tu désirerais mettre en avant, ou qui pourrait même te correspondre ? Ou peut-être même bien une phrase que tu ne peux t’empêcher de citer dès lors que tu es sur une course ? Quelques mots qui pourraient te représenter éventuellement… 

« Bien sûr oui j'ai une phrase - jamais un échec, toujours une leçon - ! Tu vois, on vient de parler de bons ou mauvais moments… Et bah pour moi cette phrase veut tout dire… C'est avec les mauvais moments que tu progresseras. C'est ce qui te donnes la force d'avancer, et de croire en ce que tu es capable. Pour te dire tellement j’y tiens, vraiment à cœur, je l'ai tatoué sur l'avant bras cette phrase. » 


Nous arrivons déjà vers la fin de l’interview… Et oui déjà… Je vais alors te laisser le soin de terminer ce bel entretien, ce très bon moment de partage et de passion, avec le fameux mot de la fin ! Juste avant, je me permets de te remercier, et oui, une fois de plus une fois pour ta présence aujourd’hui, pour ton immense sympathie, et ces superbes moments passés à vos côtés ! C’est un immense plaisir que d’avoir pu discuter avec toi une nouvelle fois sur ta passion et ton vécu concernant le sport auto ! Merci pour ta collaboration, ta participation et ces magnifiques réponses ! Et bien évidemment impatient de vous retrouver sur les routes… Je vous souhaite d’ailleurs un excellent rallye pour ce week-end ! A fond derrière vous ! Aller, c’est à toi… 3…2…1… et… Action !

« Tout d'abord merci à toi Martin pour ce moment de partage. Je tiens à remercier tous mes pilotes, car j'ai vraiment passé de superbes moments avec eux ! Tout mon entourage qui me suit sur les rallyes que ce soit amis ou famille. Merci à ma chérie de supporter tout ça ahah ! Et puis rendez-vous ce week-end aux Vins du Gard pour enfin débuter cette saison ! »



Interview réalisée par MG - Objectif Rallye